quand on parle de la super méga giga importance du jeux

Une vidéo très riche qui complète bien des observations.

Pour toi, lecteur qui scanne les images et le texte. Je te mets un seul point en avant : les "Play signals".

La femelle Husky qui arrive en secouant sa queue va permettre ce qui suit.

C'est ça un signal de "tu viens on joue".

quand je fais une pose écolo

J'aime beaucoup l'exemple que présente Béa qui vit une vie 0 déchet. Ses solutions Hippie Geekolo Chic, blanc, vert, bois. Sa stratégie : 3R - reduce, reuse, recycle.

Penser son design en Cradle 2 Cradle... de manière à ce que l'on crée soit réutilisable. Pour moi, l'exemple de ce concept c'est le capsule Nespresso. Elles sont faites en aluminium, un alliage recyclable à l'infini. Le mar de café peut servir à faire de l'engrais. Donc Nespresso paye les relais colis pour récupérer nos capsules et nous en préparer de nouvelles.

Alors que je regardais des vidéos sur Comment faire du papier recyclé à la maison... j'ai trouvé que cela ressemblait beaucoup à "aller laver le linge au lavoir", il y a des bassines, il faut étendre les feuilles. Heureusement, il va y avoir des machines pour ça !

Des machines à créer du papier toilettes à partir des poubelles de papier (le white goat), des imprimantes qui rendent le papier blanc avant d'imprimer (CMYK Electro-eraser)

En regardant le travail de Samuel Bernier, je me dis qu'il ne reste plus qu'à avoir des imprimantes 3D qui utilisent un plastique recyclable à l'infini. Comme ça quand je n'ai plus de plastiques pour mon nouveau projet, je n'ai qu'à lui donner mon altère. L'altère, je la ré-imprimerai plus tard si besoin, le fichier est sur Instructables, pour le recycler de plastique à la maison... je vais devoir attendre un peu, mais ça commence.

quand le monsieur propose un autre postulat qui m'interpèle.

Le neuroscientifique Daniel Wolpert commence avec une prémisse surprenante : le cerveau a évolué, non pour penser ou ressentir, mais pour contrôler les mouvements.

Cette vidéo que j'ai regardé, il y a quelques mois maintenant, continue de m'interpeler. Surtout l'histoire de cette plante qui a un cerveau tant qu'elle se déplace, et qui quand elle se sédentarise... digère son cerveau. Berk !

J'entends d'autres éléments d'ailleurs... Que conseille un médecin à quelqu'un qui a une maladie dégénérescente du cerveau ? De bouger.

Je l'ai remarqué quand je travaillais dans la section Univers de Beauté... pour définir un chouette univers, il faut définir ses moyens de transport associés. Destroyer intergallactiques, des balais volants, des skate-boards auto-portants ou des vampires qui courent hyper vite.

Train à voile construit par des enfants.

Dans les Tinkering Schools, qu'est ce qu'ils fabriquent ? Ces cabanes, des ponts et des moyens de transport !

 

Je me demande... à quel point cette notion de mouvement, d'optimisation du geste, comme source d'émotions... pourrait-être pris en compte dans mes futurs designs...

quand je pense obsolescence programmée

Des mésaventures avec mon imprimante m'ont invitée à remettre mon nez dans ce sujet.

Je suis d'accord avec tout ce qui est dit dans le reportage, néanmoins surtout lorsqu'il est question de Hardware, je ne peux pas m'empêcher de trouver que cela permet tout de même de renouveller le parc et les technos associées.

J'ajoute JUGAD à mon vocabulaire et d'autres petites choses dans ma TO DO LIST.

A quand le service "militaire" du recyclage ?

quand je cite encore et encore Jean-Pierre Jeunet


4:11 "Moi, la vérité historique je m'en fiche un peu, ce qui compte c'est que ce soit beau et que cela reconstitue l'idée que l'on se faisait de l'époque."

"Je donne la trame à quelques amis, si 4 personnes me disent que j'ai un problème alors je sais que j'ai un problème."

0:00 Moi, c'est l'imaginaire. Le cinéma peut être l'antithèse de cela. Je trouve cela plus intéressant quand un artiste montre sa vision des choses. La reproduction de la réalité ne m'intéresse pas.

2:00 La plupart des réalisateurs disent : "Je ne supporte pas de revoir mes films". Et ben moi, j'adore revoir mes films ! Je pense que s'il n'aime pas revoir leurs films c'est parce qu'ils en ont un peu honte, parce qu'ils savent qu'ils n'ont pas été au bout du truc. Et qu'ils vont avoir honte en le revoyant. Quand je revois la Cité, je pourrais être cassé et voir les défauts parce que j'ai le recul, mais je sais que j'ai été au bout et j'ai pas honte. Et il y a le plaisir de se dire : "Ah ce plan là est pas trop mal..." et puis c'est un peu comme un film de vacances, le côté souvenir "ah tu te souviens quand on a fait ça". Donc j'adore revoir mes films.

Et il y a cette interview ici, que j'ai bien aimé surtout quand il parle des pattes d'ef. Ce que je retiens de ce qu'il dit : "je ne filme que ce que j'aime. Je n'aime pas les pattes d'ef, donc je ne filmerais pas...

Et à propos des tests utilisateurs : "Généralement à la fin, on fait lire le scénario. Là on l’a pas tellement fait parce qu’il y avait une espèce d’urgence mais je le fais par exemple quand le film est terminé, on montre le premier montage pour faire un test comme chez les américains. La seule différence c’est que les américains tiennent compte de tout ce que dit le public, alors que moi je ne tiens pas compte de tout : par exemple la voix-off dans Amélie Poulain j’ai tenue à la garder que ça plaise ou non parce-que je la revendique. Mais si une vingtaine de personnes disent qu’elles ne comprennent rien à une scène, on essai avec mon monteur de voir où sa cloche et d’arranger le problème. C’est très utile et là on a fait trois tests pour Micmacs et petit à petit, étape par étape, on approche de quelque chose que tout le monde comprend plus ou moins sans chercher à plaire à tous. Si des gens n’aiment pas une scène que moi j’adore, tant pis pour eux."

Ici à propos des disproportions graphiques qu'il utilise : "On a tous été des enfants et on a tous dû lutter contre des forces plus importantes que nous. Et lorsque les petits gagnent face aux gros méchants, c'est jouissif."

quand ils parlent de style

Jean-Pierre Jeunet, réalisateur entre autres d'Amélie Poulain : "Moi, j'imposerai toujours ce que j'appelle le style. Par exemple l'utilisation des focales courtes. C'est quelque chose qui pour moi est très précieux. J'ai tellement aimé Sergio Leone, j'ai tellement aimé Kubrick, et Orson Welles. Je ne raisonne qu'avec des focales courtes, je hais les focales longues." [0:30]

Question à Gabrielle Chanel : Comment faites vous pour créer cette variété dans ce que vous créez, tout en restant fidèle à vous même ? [3:30]

Gabrielle Chanel : "Parce que je crois que si on s'éloigne du style il faut recommencer sans arrêt. C'est pas possible ça. C'est malheureusement ce qui arrive. Nous avons des couturiers, d'ailleurs de très bon couturiers, mais ils changent la mode toutes les semaines. C'est pour cela que j'ai créé personnellement un style autrement je ne m'en sortirais pas. S'il fallait que toutes les semaines j'invente quelque chose de nouveau ce n'est pas possible ! On finit par inventer des choses très laides à la fin."

quand Gabrielle Chanel aimait être copiée

Quand on lui disait, vous avez vu les gens autour vous copient. Elle répondait : "Mais tant mieux, tant mieux, c'est ça le succès."

Dans une interview, elle ajoute tout de même : "surtout dans la mode. Une mode n'est pas une mode si on la voit pas."

quand on cherche à créer tout en respectant la propriété intellectuelle

Dans deux semaines, Armelle Solelhac, Alice Guizard et moi-même allons animer un module à l'IIM sur le thème : créer tout en respectant la propriété intellectuelle et le droit à l'image.

Je pique l'idée d'Armelle de remettre en avant la série de vidéo "Everything is a Remix", que je trouve être une belle introduction.

Partie 1 : L'inspiration dans la chanson

Partie 2 : Le choc de l'inspiration de Starwars et Kill Bill

Partie 3 : La nature même de la créativité : des copier/coller/adapter.

Partie 4 : Ne faites pas ce que je fais.

quand on parle à mon hémisphère droit

A la crèche de ma Doudinette, ils nous font remplir un outil que je trouve bien pratique pour voir d'un coup d'oeil, s'il y a un problème ou non. Je suis assez fan de ce type d'outils qui nous permettent de dire "Est-ce que tu vois, ce que je vois ?".

Je pense l'adapter ailleurs pour faire le point sur la continuité de service d'une application technique. Qui aurait pensé que les biberons de ma fille allaient m'inspirer dans mon boulot ? :)

quand on s'amuse avec son profil Facebook

Vous avez surement vu le profil d'Alexandre Oudin trainer sur un site web.

Ronald et moi avons voulu essayer.

Je crois que Ronald, mon illustrateur, y a passé au moins 3 heures. :-)

Personnellement, j'opte une stratégie "faites des cadeaux virtuels à ma Doudinette en m'identifiant sur une image."

quand j'ai mes phases à moi

J'ai des phases où j'ai juste envie d'apprendre. Alors, je lis des livres, des blogs, j'écoute des livres audio, je fais des recherches, je vais à des conférences. Je rassemble et j'analyse des données. C'est un peu agaçant, ce serait quand même mieux si c'était une horloge de 9h à 17h, j'apprends de 17h à 19h, je partage. Et vous vous apprenez comment ?

Pour info, elles ne sont pas comme celle du schéma, ce serait vraiment gênant en temps que prof. :-)

Quand Seth Godin dit "Faites le choix d'être extraordinaire et le reste suivra"

Interview par le chanceux Jean Noël Chaintreuil.

"Faites le choix d'être extraordinaire et le reste suivra" Seth Godin.

Dans son dernier livre, Linchpin, Seth Godin nous encourage a faire plus que ce que l'on nous demande, de choisir de produire des services et des produits qui apportent plus de valeurs que ce qu'ils coûtent.

Il argumente dans cette vidéo (6:53) aussi bien que dans le livre, que de prendre la décision d'être extraordinaire, de sortir des sentiers battus, nous met face au danger d'être la source de ricaneries. Nous serions câblés de telle sorte que notre cerveau reptilien cherchera, à priori toujours, à éviter d'être le sujet du ridicule. D'où la bataille, contre nous-même et le regard négatif des autres à développer notre "truc à nous".

...et là, je vois tout à fait ce qu'il veut dire.

Quand Simon Sinek nous invite à commencer à nous poser la question "Pourquoi"

Suite à l'analyse d'exemples de gens qui ont réussi des choses extraordinaires, Simon Sinek est arrivé à la conclusion qu'à la base de tout succès, il y a un grand "pourquoi", un pourquoi qui inspire, un pourquoi auquel ceux qui achètent le font parce qu'eux aussi croient en ce pourquoi.

Ca mérite un exemple... selon Simon Sinek, la foule n'achète pas plusieurs produits Apple pour ses produits, mais parce qu'ils croient comme les dirigeants d'Apple que la technologie doit être facile à utiliser, belle et fun. Et c'est parce qu'Apple pense cela, qu'ils croient en cela, que leurs produits sont comme ça.

Simon Sinek est l'auteur du livre Start with why

Je vais voir à rédiger le "Nous, on pense que" de Kenazart. Et vous, c'est quoi le "Nous, on pense que..." qui inspire le développement de vos produits ?

Une petite énigme pour vous : l'énigme de la bougie

Sur une table, je vous donne un récipient contenant des punaises, une bougie et une boite d'allumette.
Vous avez 30 secondes pour me dire comment attacher la bougie au mur de telle sorte que la cire ne coule pas au sol.






30 secondes, plus tard.



Sur une table, je vous donne un récipient en carton, des punaises, une bougie et une boite d'allumettes.
Pas trouvé ? Et si je vous présente l'énigme comme sur l'image ?





30 secondes, plus tard. Attention, la prochaine image affiche une solution.


La bougie est placée dans le récipient qui est attaché au mur avec les punaises.

Je viens d'entendre un nouveau discourt de Dan Pink sur les techniques de motivation. Les sous-titres en français devraient être en ligne dans 3 semaines. Grosso-modo, il explique que pour des opérations de type cerveau gauche, les techniques de motivation à la performance fonctionnent particulièrement bien mais quelles avaient un effet négatif sur les opérations de type cerveau droit... un effet particulièrement négatif. Pensez-vous que votre travail réside principalement dans des opérations qui ressemblent à la première image ou à la seconde ? Plus d'opérations cerveau droit ou cerveau gauche ? Plus de logique pragmatique évident, y'a plus qu'à faire ou des opérations qui sont plus complexes, demandent plus de créativité ?

Plus d'infos en anglais sur l'énigme de la bougie, expérience de Carl Duncker datant de 1945.

Dessine-moi un site web

...ou pourquoi aucun outil de statistiques ne me convient vraiment

L'autre jour, pendant que je dînais avec une amie développeur, elle a accepté de faire pour moi, ce que j'espérais qu'elle allait faire.

Alors que je lui demandais : "Dessine-moi un site web", son premier dessin fût :

Un mouton, normal ! :-)

Son deuxième :


Elle avait fait ce que j'espérais qu'elle fasse. Un site web, tout beau tout neuf est effectivement comme ça, à plat. Parce que c'est comme ça que nous le concevons.

Voilà, comment je dessinerais un site web :


Mais lorsqu'il est utilisé, il n'est pas à plat, il est en profondeur.

Voilà, comment je dessinerais un site web avec des gens dessus : Sur ce site web, clairement 99,9% du trafic se fait sur un petit formulaire en bas à droite.
Sur ce site web, clairement 99,9% du trafic se fait sur un petit formulaire en bas à droite.

Et vous, vous sauriez me dessiner votre site web ? :-) Si quelqu'un voit passer un outil statistique en 3D, ça m'intéresse.

< 1 2 3 4 >


Experience Designers INC.

Notre objectif, générer l'émotion

Et que vos utilisateurs fassent cette tête

Tête de : “Ca m'intrigue ! ” - crédit photo : grekopict - Fofolia

Nos services :

  • Consulting, audit
  • Brainstorms, séminaires
  • Recommandations et implantations de solutions.
  • Voir notre offre

Contact

Les différents moyens pour
nous contacter :

Localisée à Tahiti, Polynésie Française
patricia@experiencedesigners.net
Tel : +689 87 35 87 65

Newsletter :

Twitter | Facebook | LinkedIn | RSS | Flickr